Lumières

La nature est prégnante dans mon travail, et ces éclairages que la gravure en couleur permet de décliner suivant les heures et les saisons à l’instar des grands artistes comme Monet et Pissarro.

J’ai cherché dans cette série d’eaux fortes représentant l’eau, miroir du ciel, à retrouver la quiétude et le mystère d’un beau jour déclinant, comme certaines fins d’après-midis de mon enfance dont le souvenir reste  gravé en moi.

En maniant et imprimant ces encres lumineuses ou intensément sombres, je me sens proche du monde de plénitude chanté par Emile Verhaeren, écrivant ces vers dans « Les Heures d’après-midi » :

« Oh ces grands linges d’or et de soleil sur l’eau

Et ces arbres et leurs ombres sur les roseaux

Et ce tranquille et radieux silence

Dont nous goûtons alors

Si fort

L’immuable présence,

Que notre vœu serait d’en vivre et d’en mourir

Et d’en revivre

Comme deux cœurs inlassablement ivres

De lumières, qui ne peuvent périr ! »

Quelques unes de ses oeuvres :

Fermer le menu